Gribouille

https://busy.org/@gribouille ; https://busy.org/@toutenimages

Catégorie : Impromptus

😋😊🙂 Et hop : un article ! 🙂😊😋

Bonjour tout le monde !   🙂  💛

Ce soir j’ai écrit un commentaire en réponse au commentaire de @curiousshibby posté en réponse à mon commentaire sous son article :

C’est la flemme ma pôv’ Lucette!

🙂 🙂 🙂

Et puis, finalement, vu la longueur de mon écrit, vu que, de fait, je n’ai pas rédigé d’article pour ma page.

Vu que ça fera des vues pour moi, et pour l’auteur ;

Bref, je choisis de le poster en article. Hi hi.



Mon commentaire

😉

J’ai un doute, tu écris : « Et bienvenue à toi Gribouille sur Steemit 🙂 » : est-ce un clin d’oeil à mon compte facebook qui est sous titré « Gribouille sur Steemit » ?

De fait, je n’ai pas besoin de te préciser que je possède aussi le compte Gribouille. 🙂

(Pour situer le contexte : j’ai commenté curiousshibby avec mon compte @toutenimages…
Et je poste ma réponse en article plutôt qu’en commentaire, avec mon compte Gribouille… Logique !)

ça va, vous arrivez à suivre ?

Reprenons : 

Moi :

Je crois que la clé c’est l’écriture de « petits » posts tels que celui que tu viens de faire : ils permettent un retour facile à écrire ; sans nécessiter une lecture longue, parfois compliquée pour laquelle beaucoup (dont moi) n’ont pas le temps (ou le courage, c’est selon) de se poser (se pauser ?).

Plus des personnes écriront des « petits » posts, faciles d’accès ; plus il y aura de gens pour leur répondre…

Et plus les « gros articles » auront de lecteurs.

Biodiversité, il faut…

 

curiousshibby

Comme tu dis justement, biodiversité il faut!

Cela fait environ un mois que je publie des posts relativement court à lire.. Ou en tout cas, pas prise de tête..

J’ai écris plusieurs fois des articles où j’ai mis des heures à chercher les infos, les photos/vidéos qui illustraient le mieux (en mon sens) le post.. Et au final?!
Pas grand chose :/

Bien évidemment, le joli chiffre qui se loge juste à côté de notre nom d’utilisateur y est pour quelque chose!

J’aurais le nombre de 62, que mes articles seraient plus vus et donc me  »rapporteraient » plus..

Ma réponse :

Et oui, bien sûr : le chiffre à côté de notre nom d’utilisateur y est pour quelque chose. Et c’est parfois agaçant voire décevant…

Mais le fait est là qu’à la longue on monte quand même : 50, ce n’est déjà plus si mal.

Tiens, voici une petite astuce découverte presque par hasard :

si tu possèdes un site, tu peux utiliser Steempress qui publiera sur Steemit pour toi… Et pourra au passage te voter ce qui fera monter ta réput (leur réput est à 60) en plus de te faire un retour sur le travail que tu as réalisé.

Oui : j’ai aussi écrit des articles où j’avais passé plusieurs heures de recherches… sans compter ceux qui sont encore dans mes dossiers, pas terminés.

Mais même un « petit article de base ». Je veux dire un truc simple, sans recherches particulières, pour peu qu’il comporte plus de 1000 mots, c’est déjà pas mal de temps pour l’écrire.

Au départ je suis arrivée sur le site en ayant prévu de faire de supers articles travaillés ; du gros boulot…

Et puis j’ai vu que les articles ne sont valables que 7 jours…

J’ai changé ma façon de faire.

Même si pour plein de raisons, y’a des choses de qualité que je veux réaliser ; ce ne sera pas spécifiquement POUR Steemit ; même si je viendrai le mettre dessus.

J’espère revoir du monde ici ; que ça vive.

je n’ai pas toujours, voire pas souvent le temps, ni surtout la disponibilité d’esprit d’écrire des commentaires comme ce soir. Mais j’aime bien voir la vie.

Moi : 

Mais la plateforme m’a l’air bien mal en point. Pour avoir déjà vécu ce type de situations, je n’ai pas encore observé de site se remettre de la désertion.

Reste une chance : selon moi, pour l’instant, Steemit reste encore la seule alternative valable à Facebook… Mais de base, il semble que remplacer facebook ne soit pas son objectif prioritaire. 🙂

curiousshibby :

La plateforme te paraît mal en point en quoi?
(À part la désertion si tu as d’autres éléments..)

En tout cas, j’oscille vraiment entre périodes où j’aimerais écrire sur tellement de sujets et d’autres moments où j’ai envie de jeter l’éponge!

Mais je me sens tellement mieux sur Steemit que sur Facebook 🙂 alors je persévère!

 

Ma réponse :

Pour ce qui est de la plateforme : non, je n’ai pas d’autre signe que la désertion pour dire qu’elle est mal en point. Je parle, bien sûr, uniquement de la communauté francophone.

Mais pour moi c’est un signe suffisamment grave :

quelques-uns qui font ce qu’ils peuvent, chacun à son niveau, chacun à sa façon, avec ses moyens, avec ce qu’il est, pour maintenir à flot un site, un forum auquel ils tiennent mais qui se meurt.

J’ai déjà fait partie de ces quelques-uns : ça ne s’est jamais bien terminé.

J’ai l’espoir que cette fois ce sera différent : parce que Steemit, c’est plus qu’un forum ou un site ; parce qu’il y a des initiatives ; parce que je ne vois rien de mieux ailleurs ; parce qu’il y a un potentiel pour les gens que je vois et qui font des trucs supers cools… sur les communauté de Facebook.

Mais j’ai la trouille que ce soit peine perdue.

En ce qui me concerne, c’est pas si grave :

à minima Steemit m’aura donné l’élan de m’investir dans des choses que je voulais faire et sur lesquelles je n’avançais pas. Y’a encore plein domaines dans lesquels je veux progresser et apprendre, tels : l’organisation, planification, synthèse, mise en forme, gestion des commentaires, vidéo…

Au pire : j’aurais bénéficié d’un cadre sympa pour travailler sur tout ça.

J’aimerais bien quand même voir les gens arriver et rester.



Voici, voilà, voilou.  🙂

Merci pour votre lecture. J’espère qu’elle vous a plu.

J’espère que j’ai réussi à faire ça de façon propre et pas inconvenante.

 

Clin d’oeils musicaux et autres, petit point culture, pour qui n’en veux.

Et petite dédicace spéciale @soluce07 qui me l’a inspiré.

Voici un de mes choix, pour ce soir :
Les Poppys : « Non Non Rien N’a Changé » – 1971

Ce n’est pas souvent que je mets la musique. J’ai vu une de mes filles arriver au salon, j’étais en train de gesticuler en chanson : « Qu’est-ce qui te prend ? »

Inspirée par le partage de Soluce, donc, avec Les Fatals Picards « le combat ordinaire » :

Étrangement ça me rappelle aussi celle-ci :

Bernard Lavilliers – Les mains d’or

on pourrait en trouver plein. Ce sont celles-ci qui me viennent, là tout de suite.

A une époque nous avions :
Balavoine face à Mitterand (fallait en être capable, tout de même) :

 

niveau littérature, nous pourrions  choisir du Zola (je n’aime pas) ;

Et un poème qui m’avait scotchée bien que je ne sois pas très poésie (j’ai quelques coups de coeur dans ce domaine, quand même) :

Les effarés de Rimbaud ; il est terrible :

ou bien, peut-être mon préféré :

« La grasse matinée

Il est terrible
le petit bruit de l’œuf dur cassé sur un comptoir d’étain
il est terrible ce bruit
quand il remue dans la mémoire de l’homme qui a faim
elle est terrible aussi la tête de l’homme
la tête de l’homme qui a faim
quand il se regarde à six heures du matin
dans la glace du grand magasin » (…)

« La grasse matinée » de Prévert  :

Prévert : j’avais toujours cru que c’était un poéte pour enfants. En fait, non, pas du tout. Il a écrit des trucs à tomber ! 🙂

Et vous, à quoi est-ce que tout ceci vous fait penser ?

 

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén